Vous recherchez une actualité
Actualités

Pas de BOISSONS ÉNERGISANTES pour les enfants !

Actualité publiée il y a 9 années 3 jours 18 heures
Pediatrics

« Ces boissons ne présentent aucun avantage et ne devraient pas faire partie de l'alimentation des enfants et des adolescents ». Les boissons énergisantes pourraient même être dangereuses pour certains enfants, en particulier pour les petits diabétiques avec risques de convulsions, de troubles cardiaques, de l'humeur et du comportement, expliquent ces chercheurs de l'Université de Miami, dont l’étude est publiée dans l’édition en ligne du 15 février de la revue Pediatrics.

L'équipe du Dr Steven E. Lipshultz, professeur et directeur du service de pédiatrie de l'école Miller (Université de Miami) a mené son enquête sur PubMed (base éditoriale scientifique et médicale) ainsi que sur Google "boisson énergisante, énergétique, boisson pour sportifs, guarana –une plante utilisée dans certaines boissons pour un maintien en éveil-, caféine, taurine, TDAH (Trouble Déficit de l'Attention Hyperactivité), diabète, enfants, adolescents, insuline, troubles de l'alimentation, centre anti-poison…"pour identifier le maximum d'articles et de publications portant sur les boissons énergisantes.


Selon cette analyse très complète de la littérature, les boissons énergisantes sont consommées par 30% à 50% des adolescents et des jeunes adultes. Nombreuses sont celles qui contiennent des quantités élevées et non réglementées de caféine. Ces boissons sont fréquemment signalées en association avec des effets indésirables graves, surtout chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes souffrant de crises de convulsions, de diabète, d'anomalies cardiaques, ou de troubles de l'humeur et du comportement. Sur les 5.448 overdoses de caféine déclarées aux Etats-Unis en 2007, 46% sont survenues chez des jeunes de moins de 19 ans. Plusieurs pays ont d'ailleurs procédé à l'évaluation de ces boissons puis ont restreint leurs ventes et la publicité.

Les auteurs sont sans indulgence : « Les boissons énergisantes n'ont aucun effet thérapeutique et contiennent de nombreux composés non étudiés et non réglementés. La pharmacologie connue ou moins connue des composés contenus dans ces boissons, combinée avec les rapports de toxicité disponibles, attire l'attention sur les risques d'effets parfois graves associés à la consommation des boissons énergisantes.

Les pédiatres doivent être conscients des effets possibles de boissons énergisantes chez les jeunes populations vulnérables et faire un effort de prévention auprès des familles. Une surveillance de la toxicité de ces boissons doit être améliorée et des recherches plus approfondies doivent être menées pour aboutir à une nouvelle réglementation de la vente de boissons énergisantes, concluent les auteurs.

Un rapport qui a, bien logiquement, déclenché la colère des industriels des boissons…