Vous recherchez une actualité
Actualités

PESTICIDES et polluants: L'exposition aux PCB réduit la fécondité

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 4 semaines
Environmental Health Perspectives

Jusqu’à 30% de temps en plus pour concevoir et tomber enceinte, en bref d’importants « retards de grossesse » sont liés à l'exposition à certains pesticides, PCB, ou autres polluants de l’environnement. Cette étude des National Institutes of Health publiée dans l’édition du 14 novembre de la revue Environmental Health Perspectives confirme l’effet toxique des polluants environnementaux sur la reproduction humaine, identifie un certain nombre de PCB en cause et souligne la nécessité d'autres études prospectives.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les PCB (polychlorobiphényles), des produits chimiques principalement utilisés comme réfrigérants et lubrifiants dans les équipements électriques, font partie de la famille des polluants organochlorés persistants et incluent des substances chimiques industrielles et des pesticides. Dans de nombreux cas, ces composés se retrouvent dans les sols, l'eau et dans la chaîne alimentaire. Résistants, ils peuvent persister dans l'environnement durant des décennies. Certains de ces composés, comme les polluants organochlorés lipophiles s'accumulent même dans les tissus adipeux. D'autres, comme les perfluorés sont présents dans les vêtements, les meubles, les adhésifs, les emballages alimentaires, les revêtements de cuisson anti-adhérents ou encore les gaines d'isolation des fils électriques. Si de nombreux effets sur la santé humaine ont déjà été suggérés, cette étude a examiné tout particulièrement leurs effets sur la fertilité humaine et le lien entre exposition et probabilité de grossesse. L'étude, menée de 2005 à 2009, a porté sur 501 couples participant à l'enquête LIFE (Longitudinal Investigation of Fertility and the Environment) qui examinait la relation entre la fécondité et l'exposition aux produits chimiques environnementaux. Une analyse précédente de LIFE avait conclu à l'association entre des niveaux sanguins élevés en plomb et en cadmium et des retards de grossesse. Les couples ont fourni des échantillons de sang pour l'analyse des composés organochlorés (PCB) et perfluorés (PFC). Les femmes ont tenu un journal de leurs cycles menstruels et des tests de grossesse à domicile. Les chercheurs ont calculé la probabilité de grossesse en fonction de la concentration de ces composés dans le sang. Un ratio <1 indiquant un temps plus long pour obtenir une grossesse, un ratio >1 un temps plus court.


Les ratios les plus faibles donc les grossesses les plus attendues interviennent chez des couples dont la femme a été exposée au PCB 167 (FOR : 0,79, IC 95% de 0,64 à 0,97) et l'homme au PCB 138 (FOR 0,71, IC 95% 0,52, 0,98). Une exposition élevée de la femme aux PCB 118, 167, 209, ainsi qu'au perfluorooctane sulfonamide et une exposition chez l'homme aux PCB 138, 156, 157, 167, 170, 172, et 209, entraîne une diminution du ratio de 17 à 29%. *FOR= fecundability odds ratio

Les auteurs précisent que certains des retards pourraient être liés à l'exposition combinée à de multiples produits chimiques, ce qui doit faire l'objet d'autres recherches. Le Pr Germain Buck Louis, directeur du Département Epidémiologie de l'Eunice Kennedy Shriver National Institute of Child Health and Human Development (NICHD-NIH) auteur principal de l'étude, conseille concrètement de limiter son exposition en évitant le « gras » de la viande et du poisson, et globalement sa consommation de produits d'origine animale.

Source: Environmental Health Perspectives doi:10.1289/ehp.1205301 November 14, 2012 Persistent Environmental Pollutants and Couple Fecundity: The LIFE Study (Visuel© Yen-yu Shih - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur les PCB, les Pesticides

Autres actualités sur le même thème