Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ: La crème du lait maternel pour favoriser la croissance

Actualité publiée il y a 5 années 1 mois 4 jours
The Journal of Pediatrics

La croissance est un indicateur primordial de santé à long terme chez les bébés prématurés. Ces chercheurs du Baylor College of Medicine (Texas) montrent qu’une supplémentation en «crème » dans le régime des nourrissons prématurés améliore leurs résultats de croissance en unité de soins intensifs néonatals. Ces nouvelles données, publiées dans le Journal of Pediatrics, suggèrent donc les bénéfices d’un agent de « renforcement » constitué de protéines et de minéraux extraits de lait de donneuses.


Un régime exclusivement à base de lait maternel a déjà été associé à une meilleure santé intestinale et à une meilleure croissance des bébés. Chez les bébés prématurés pesant moins de 1.000 grammes, les poumons et d'autres organes sont encore en développement à la naissance. Le gain de poids permet d'améliorer ce développement et leurs résultats de croissance, explique le Dr Amy Hair, professeur de pédiatrie au Baylor en néonatalogie et auteur principal de l'étude. Optimiser la croissance des petits prématurés était donc l'objectif de cette étude.

Un supplément naturel : Les chercheurs ont cherché un moyen d'apporter des calories supplémentaires à des prématurés pesant entre 750 et 1.250 grammes et ont pensé à « la graisse » de lait, l'un des sous-produits de la pasteurisation du lait de donneur. En comparant les résultats de croissance de nourrissons ayant reçu du lait maternel exclusif et du lait maternel + supplément de crème, ils constatent que le supplément permet de meilleurs résultats de croissance en termes de poids et de taille. En revanche, donner des volumes de lait supplémentaires d'une part n'est pas toujours possible, mais quoiqu'il en soit n'a pas d'effet significatif sur la croissance.

Le protocole est en place depuis novembre 2013 à l'USIN de l'Hôpital des enfants du Texas, pour les nourrissons pesant moins de 1.500 grammes. C'est le premier établissement à avoir adopté cette supplémentation. Au-delà, le protocole permet d' "économiser" les dons de lait maternel pour les bébés les plus vulnérables. Le service a vu chuter ses taux d'entérocolite nécrosante.

Source: Journal of Pediatrics 11 August 2014 doi:10.1016/j.jpeds.2014.07.011 Unnecessary and necessary in-hospital formula supplementation

Lire aussi: PRÉMATURITÉ: Le paradoxe apparent de l'allaitement maternel -

Autres actualités sur le même thème