Vous recherchez une actualité
Actualités

PROTECTION U.V.: Le corail, source d'écran solaire naturel?

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 1 semaine
King's College London

Les coraux produisent des composés qui forment un écran solaire naturel pour se protéger des rayons UV, conduisant les scientifiques à penser que ces composés pourraient former la base de nouveaux écrans solaires et contribuer à prévenir des milliers de décès liés au cancer de la peau. Une étude publiée par le King's College London.

Cette recherche encore au stade très précoce mais menée dans le cadre d'un projet du Biotechnology and Biological Sciences Research Council (BBSRC), porte sur le processus utilisé par les coraux pour se protéger contre les rayons ultraviolets (UV). Des chercheurs King 's College London, l'Institut australien des sciences marines et l'Université du Maine aux États-Unis ont examiné ces composés protecteurs, extraits d'échantillons de corail collectés en Australie.


Le corail exposé “aux coups de soleil”: Le corail est un animal unique, qui vit en symbiose avec les algues: les algues utilisent la photosynthèse fabriquer des aliments pour les coraux et les déchets produits par des coraux sont utilisés par les algues pour la photosynthèse. Parce que la lumière du soleil est nécessaire à la photosynthèse, les coraux vivent en eau peu profonde, donc ils sont vulnérables “aux coups de soleil”.

Après avoir identifié les composés responsables de cette protection, les chercheurs suggèrent qu'il sont en mesure de recréer ce composé en laboratoire et de tester sa capacité à protéger la peau humaine contre les dommages des UV. Si l'efficacité du composé est prouvé, les chercheurs soulignent néanmoins que le corail, déjà menacé, ne pourrait être une source directe d'approvisionnement. Les résultats de l'étude sont limités à ce jour et il ne semble pas, d'après l'article, que la recherche intensive en laboratoire ait déjà commencé. Mais l'équipe aurait commencé à identifier les processus génétiques et biochimiques de production de ces composés. Ce composé qui protège les algues et les coraux serait absorbé par les poissons lorsqu'ils se nourrissent ce qui suggère que le composé puisse remonter la chaîne alimentaire.

Cette rechercherche non seulement ouvre une nouvelle possibilité d'offrir une protection contre les rayons solaires mais aussi à terme, de pouvoir générer des cultures capables de résister à une exposition élevée aux U.V.. Car en utilisant le processus utilisé par les coraux pour produire ce composé, appelé la « voie shikimique», des plantes cultivées normalement en zones tempérées seraient peut-être capables de prospérer sous des climats plus tropicaux.