Vous recherchez une actualité
Actualités

RISQUE CARDIOMÉTABOLIQUE: Traiter l'apnée peut éviter le diabète

Actualité publiée il y a 6 années 4 mois 5 jours
American Thoracic Society

Près des deux tiers des patients diabétiques de type 2 souffrent d'apnée du sommeil. Or ces chercheurs de l'Université McGill montrent ici que le traitement classique de l'apnée du sommeil améliore les niveaux de glycémie. Ces conclusions, présentées à l’American Thoracic Society International Conference (Philadelphie) incitent donc à traiter de manière optimale l’apnée chez les patients pré-diabétiques afin de réduire leur risque cardiométabolique.

L'apnée du sommeil est associée à des anomalies du métabolisme du glucose mais on ne savait si traiter l'apnée du sommeil avait des effets bénéfiques sur la glycémie. Le Dr Sushmita Pamidi, de l'Université McGill (Montréal) a suivi des patients souffrant d'apnée du sommeil et de prédiabète, soit présentant des niveaux de glycémie élevés mais pas assez pour être considérés comme des signes de diabète. Les auteurs rappellent que l'insuline, produite dans le pancréas, régule le métabolisme du glucose. En cas de résistance à l'insuline, la quantité normale d'insuline produite n'est pas suffisante pour entrainer une réponse normale à l'ingestion de glucose. Une faible sensibilité à l'insuline est donc associée à l'apparition du diabète de type 2.


L'étude a porté sur 39 adultes souffrant d'apnée du sommeil et de prédiabète randomisés pour recevoir durant 2 semaines un traitement par ventilation en pression positive continue (CPAP pour Continuous Positive Airway Pressure) ou comprimé placebo. Avant et après la période de traitement, les participants ont subi un test de glycémie. Les chercheurs ont relevé pour chaque participant, la tolérance au glucose, la sécrétion d'insuline et la sensibilité à l'insuline, soit les marqueurs majeurs de risque de diabète ainsi que la quantité et la qualité du sommeil, la tension artérielle, la fréquence cardiaque, le poids, la dépense énergétique. Les chercheurs montrent que 2 semaines de traitement standard de l'apnée du sommeil par CPAP conduisent à des améliorations significatives de la glycémie sans affecter la sécrétion d'insuline, ce qui suggère une amélioration de la sensibilité à l'insuline.

Un traitement efficace de l'apnée ou SAOS a un impact positif sur un certain nombre de résultats de santé dont le métabolisme du glucose, concluent les auteurs. C'est une nouvelle preuve de concept qui pourrait donner lieu à de plus larges études afin de déterminer si un traitement CPAP peut prévenir ou retarder l'apparition du diabète de type 2. Quoiqu'il en soit, l'évaluation de l'apnée du sommeil dans le cadre de l'évaluation clinique des patients atteints de prédiabète a tout son sens.

Source: American Thoracic Society International Abstract 39588 Effective Treatment Of Obstructive Sleep Apnea Improves Glucose Tolerance In Prediabetes: A Randomized Placebo-Controlled Study (Visuel © apops - Fotolia.com)

Lire aussi : L'APNÉE du SOMMEIL augmente l'envie de sucre chez les diabétiques

Autres actualités sur le même thème