Actualités

ROUGEOLE: Pourquoi on peut encore en mourir en 2011?

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 1 semaine
Ministère de la Santé

Pour trop de familles encore, la rougeole est «une petite maladie bénigne de l’enfance». Pourtant c’est une maladie virale mortelle, et la mort survient le plus souvent en raison d’une terrible complication: la PESS, pan-encéphalite sclérosante subaiguë, qui détruit le cerveau. Elle se déclare plusieurs années après une rougeole, 8 ans en moyenne, avec un cas extrême, une jeune femme de 22 ans ayant eu la rougeole dans son enfance.

L'incidence de la rougeole a diminué grâce à la vaccination on estime qu'elle est cause toujours de 200.000 décès estimés chaque année dans le monde pour 17 millions de cas chez des enfants. La rougeole reste ainsi la 1ère cause de mortalité par maladie à prévention vaccinale.


Ses complications sont nombreuses et graves:

· Pneumonie virale ou bactérienne: 1 - 7%

· Encéphalite aigue: 0,5 - 1 ‰

· Panencéphalite sclérosante subaiguë (PESS): 1/100 000

· Décès : 0,1 - 1 ‰

Ainsi la rougeole donne lieu à plus de 100 hospitalisations pour complications graves chaque année en France, et en 2009, 3 cas d'encéphalite et un décès ont été recensés.

La panencéphalite sclérosante subaiguë (PESS)cause de handicap mental irréversible voire de décès. On guérit de la rougeole, en apparence, mais la réaction immunitaire n'élimine pas forcément le virus. Celui-ci se réfugie dans le système nerveux central et peut se réactiver pour une raison mal comprise, peut-être une baisse passagère de la veille immunitaire. Dès les années 60, il était établi que la maladie était due à une infection rougeoleuse naturelle persistante. Les premiers symptômes de PESS apparaissent généralement plusieurs années après l'infection naturelle et évoluent en plusieurs mois ou plusieurs années vers un coma, puis la mort.

le nombre de

panencéphalites subaiguës sclérosantes notifiées est passé de 25 en 1980 à 3 en

1996 et, au cours de la même période, le nombre d'encéphalites aiguës post rougeoleuses recensées a également beaucoup diminué, passant de 20 à 30 cas au début des années 1980 à moins de 5 cas en 1995-1996, si aucun cas n'a été enregistré entre 1997 et 2008, depuis 2008, 14 encéphalites ont été déclarées et 5 décès sont à déplorer depuis 2008.

En éliminant la rougeole, on élimine la PESS. l'augmentation de la couverture vaccinale à deux doses des enfants avant l'âge de 2 ans (qui doit atteindre au moins 95% pour la première dose et 80% pour la seconde), l'administration plus précoce de la seconde dose et le rattrapage des sujets réceptifs (adolescents et jeunes adultes) devraient permettre à terme le régression de l'incidence de la maladie.