Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ au TRAVAIL: Une petite marche pour réduire le grignotage de moitié?

Actualité publiée il y a 9 années 1 mois 2 semaines
Appetite

Une petite promenade de 15 minutes peut réduire le grignotage au travail de moitié, selon cette étude de l'Université d'Exeter. L'étude montre en effet que, même dans des situations stressantes, les salariés diminuent de moitié leur consommation de barres chocolatées après un petit moment d'activité physique. Publiée dans la revue Appetite, cette recherche suggère que de courtes pauses en dehors du poste de travail peuvent permettre d’éviter le « snacking ». 78 consommateurs réguliers de chocolat au travail ont été invités à participer à cette étude, dans un environnement imitant le cadre de travail, et après deux jours d'abstinence de grignotage de chocolat. Deux groupes ont été invités à pratiquer une petite marche rapide de 15 minutes sur un tapis roulant et ont ensuite du « retourner au travail ». Un groupe avait une tâche plutôt facile avec peu de stress, l'autre un emploi plus exigeant. Deux autres groupes ont été invités à se reposer avant de remplir les mêmes tâches que les deux premiers groupes. Tous les participants disposaient de chocolat sur le bureau.

Une petite marche pour réduire son grignotage de moitié : Ceux qui avaient fait une pause n'ont consommé que la moitié de la quantité de chocolat consommée par les autres, soit environ 15 grammes vs 28 grammes. La difficulté de la tâche ou le stress qui lui est lié n'a aucune influence sur la quantité de chocolat consommée. L'auteur principal, le Professeur Adrian Taylor de l'Université d'Exeter, explique: «Grignoter des aliments riches en calories, comme le chocolat au travail peut conduire à un gain de poids au fil du temps. Cette étude montre qu'en faisant une marche de quelques minutes, nous parvenons à restreindre notre consommation de moitié. " L'exercice est connu pour avoir des avantages significatifs pour l'humeur, l'énergie et le contrôle des dépendances. Le professeur Taylor et ses collègues de l'Université d'Exeter avaient déjà montré que l'exercice peut freiner les envies de chocolat, cette étude montre une réduction de la consommation.

Autres actualités sur le même thème