Vous recherchez une actualité
Actualités

SOCIÉTÉ: Il, elle, lui, le langage représentatif de la place des femmes?

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 2 semaines
Sex Roles

L'utilisation des pronoms masculins et féminins dans les livres reflète l’évolution du statut des femmes au cours du 20e siècle, nous rappelle cette étude de la San Diego State University, publiée dans l’édition du 9 août de la revue Sex Roles. Jean Twenge et son équipe, en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Géorgie ont exploré la manière dont la langue dans le texte intégral de plus d’un million d’ouvrages, publiés de 1900à 2008, reflète cette évolution culturelle et sociale du rôle et de la position des femmes aux États-Unis. Les auteurs sont partis de l’occurrence des pronoms sexués «il» et «elle» et montrent que la fréquence d'utilisation des pronoms féminins rapport aux pronoms masculins ont suivi les aléas de la condition féminine au fil des époques. · Plus précisément, les pronoms féminins sont utilisés de moins en moins souvent (par rapport aux pronoms masculins) durant la période post-guerre (1946-1967) alors que le statut des femmes se dégradait ou n’évoluait pas, puis plus souvent après 1968, lorsque le statut des femmes était en pleine évolution. · De plus, l’occurrence de pronoms féminins, toujours dans la littérature américaine, augmente alors que les femmes gagnent en instruction, ont accès à l’emploi et se marient plus tard dans la vie, 3 facteurs représentatifs de la position sociale des femmes. Ainsi, les auteurs démontrent que l’occurrence plus élevée de pronoms féminins est associée à un plus grand nombre d’inscriptions de femmes dans les collèges.

« Ces tendances dans la langue permettent de quantifier un des changements culturels majeurs, les plus rapides, jamais observés: L'évolution spectaculaire du statut des femmes depuis les années 1960 -aux États-Unis», conclut Jean Twenge. « Le mouvement vers l'égalité des sexes qui confine à l'individualisme aux Etats-Unis est bien reflété par la littérature et nous sommes capables de documenter ce changement social ». S'il semble en fin de compte évident que l'art et la culture puisse être représentatifs de l'évolution sociale, le choix de ces données de base extrêmement simples comme « il » ou elle » dans la littérature donne des repères quantifiables de cette évolution.

Autres actualités sur le même thème