Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL de l'ENFANT: Laisser les bébés pleurer et se rendormir!

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 2 semaines
Developmental Psychology

Cette étude fera réagir les mamans sur un dilemme classique: Faut-il laisser pleurer les bébés quand ils se réveillent la nuit? Ou doit-on se précipiter pour les réconforter? Un dilemme qui, selon les chercheurs de la Temple University est l’une des principales préoccupations des parents rapportées aux pédiatres. Cette étude, publiée dans la revue Developmental Psychology apporte quelques données scientifiques sur les modèles de sommeil des nourrissons, qui pourront aider les parents.

L'étude soutient l'idée que, dans la majorité des cas, il est préférable de laisser le nourrisson s'auto-apaiser et se rendormir tout seul. Le Dr Weinraub, un expert en développement de l'enfant et de la relation parent-enfant, de la Temple University, rappelle qu'à l'âge de 6 mois, la plupart des bébés « font leur nuit », et qu'un réveil en pleine nuit n'intervient seulement qu'environ une fois par semaine. « Cependant, tous les enfants ne suivent pas ce modèle de développement», ajoute-t-il. Weinraub et ses collègues ont donc quantifié les modèles de réveils nocturnes des nourrissons âgés de 6 à 36 mois. Leurs conclusions aboutissent à 2 groupes: Les « dormeurs » et les « dormeurs transitoires ».


Le modèle de sommeil de tous les bébés - comme pour l'adulte – suit un cycle de toutes les 1/2 heures à 2 heures durant lequel ils se réveillent et puis se rendorment. Certains de ces bébés vont pleurer ou crier quand ils se réveillent.

L'équipe a demandé aux parents de plus de 1.200 enfants de noter les réveils de leur enfant à 6, 15, 24 et 36 mois. A partir de ces données, ils constatent que,

· A 6 mois, 66% des bébés ne se réveillent pas, ou juste environ une fois par semaine, et de moins en moins au fur et à mesure qu'ils grandissent,

· A 6 mois, 33% se réveillent toutes les nuits (7 nuits par semaine), ceux-là mêmes à 15 mois, se réveillent 2 nuits par semaine et à 24 mois, 1 nuit par semaine.

La majorité des bébés qui se réveillent sont des garçons. D'autres caractéristiques de ces enfants sont un tempérament difficile, l'irritabilité et la distraction. Et, curieusement, ces bébés sont plus susceptibles d'être allaités. N.B. C'est la seconde étude à noter que l'allaitement au sein fait plus pleurer les bébés. Enfin, les mères de ces bébés étaient plus susceptibles d'être déprimées et d'avoir une plus grande sensibilité maternelle.Les facteurs génétiques ou constitutionnels, tels que ceux qui pourraient se traduire par un tempérament difficile chez l'enfant semblent impliqués dans les problèmes de sommeil chez le nourrisson.
1. Donc, première conclusion, les familles qui voient des problèmes de sommeil persister sur 18 mois, devraient consulter.
2. Ensuite, il est important pour les bébés d'apprendre à s'endormir par eux-mêmes. «Lorsque les mères interviennent systématiquement lors de ces réveils nocturnes et / ou si un bébé a l'habitude de s'endormir pendant l'allaitement, alors il ne fera pas son apprentissage de l'auto-apaisement, essentiel pour un sommeil régulier.
3. Encore une fois, derrière des réveils persistants de l'enfant, peut se cacher la dépression de la mère. Les auteurs suggèrent de nouvelles recherches sur ce mécanisme. Il est possible que les mères qui souffrent de dépression aient déjà été déprimées pendant la grossesse et que cette dépression prénatale ait pu influer sur le développement neural du bébé. Dans le même temps, la privation de sommeil peut aggraver la dépression maternelle.
4. Enfin, les parents sont encouragés à « installer » des routines pour aider les bébés à apprendre à s'auto-apaiser. Ainsi, les auteurs conseillent aux parents de coucher les enfants à une heure régulière tous les soirs, de les laisser s'endormir par eux-mêmes et de résister à l'envie de répondre immédiatement lorsqu'ils se réveillent.

Source: Developmental Psychology 2012 Nov doi: 10.1037/a0027680 Patterns of developmental change in infants' nighttime sleep awakenings from 6 through 36 months of age. et Temple University Let crying babes lie: Study supports notion of leaving infants to cry themselves back to sleep (Visuel Fotolia)

Lire aussi :

La DÉPRESSION conduit les mères, la nuit, à réveiller leurs bébés

L'ALLAITEMENT au sein fait pleurer les bébés -

ALLAITEMENT: Des bébés allaités au sein font des adultes plus apaisés

Autres actualités sur le même thème