Vous recherchez une actualité
Actualités

TROUBLES du COMPORTEMENT: Diagnostics en hausse, prescriptions en baisse

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 2 semaines
Pediatrics

Les prescriptions de médicaments psychotropes prescrits pour traiter le TDAH, les troubles de l'humeur et du comportement, l'anxiété et autres troubles de santé mentale semble s'être stabilisée chez les très jeunes enfants, selon cette étude du Cincinnati Children's Hospital, menée aux Etats-Unis et publiée dans la revue Pediatrics. Une bonne nouvelle, alors que d’une part le diagnostic de ce type de troubles augmente mais que les prescriptions continuent à baisser, compte-tenu, en particulier, des effets de ces médicaments sur le cerveau en développement.


Cette étude nationale américaine montre, à partir des données de 43.000 enfants, suivis en ville comme à l'hôpital, que la prescription globale de psychotropes a atteint un pic sur la période 2002-2005, puis s'est stabilisée depuis. Cependant, elle met en lumière une utilisation a contrario accrue chez certains groupes d'enfants, les garçons, les enfants blancs et les enfants des foyers les plus démunis ne disposant pas d'assurance santé.

Un enfant sur 3 diagnostiqué avec troubles du comportement reçoit néanmoins toujours ce type de médicaments : Si la prescription de psychotropes chez les enfants de 2 à 5 ans a été réduite de moitié sur la période 2006-2009 vs 1994-1997, malgré une probabilité de recevoir un diagnostic de trouble du comportement accrue en 2006 et 2009, si 43% de ces enfants diagnostiqués se voyaient prescrire ce type de médicaments en 1997, c'est tout de même toujours le cas pour 29% en 2006-2009. Il y a cependant un ralentissement du recours aux psychotropes, alors que de précédentes études montraient un doublement voire un triplement de la prescription de psychotropes pour les jeunes enfants entre 1991 et 2001.

Quels psychotropes ? Antidépresseurs, anxiolytiques, stimulants et stabilisateurs de l'humeur sont aujourd'hui approuvés par l'Agence américaine, la Food and Drug Administration pour les enfants d'âge préscolaire.

Pourquoi cette stabilisation ? Il est probable que l'usage de médicaments psychotropes s'est stabilisé en raison de nombreux avertissements émis dans la communauté médicale à la fin des années 2000. Risque suicidaires ou cardio-vasculaires, l'Agence américaine s'en était fait l'écho. Le Dr Froehlich, co-auteur de l'étude, appelle donc les cliniciens, en particulier face aux cas de TDAH, le diagnostic le plus fréquent, de vérifier les mises à jour et les lignes directrices avant la prescription de psychotropes chez de jeunes enfants. Il appelle également à mener d'autres études, afin de déterminer pourquoi certains groupes d'enfants, les garçons, de race blanche et les enfants sans assurance maladie reçoivent plus fréquemment ces médicaments.

Source: Pediatrics September 30, 2013 doi: 10.1542/peds.2013-1546 National Trends in Psychotropic Medication Use in Young Children: 1994–2009

(Visuel Fotolia)

Lire aussi, sur les Troubles du Comportement, le TDAH, les Psychotropes

Accéder au Dossier de Santé log Les troubles anxieux chez l'Enfant- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème