Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOLISME: Et s'il prenait ses racines à la petite enfance?

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 3 semaines
Alcoholism: Clinical & Experimental Research

Une vulnérabilité à l’excès ou à la dépendance à l’alcool qui remonterait à la petite enfance, particulièrement élevée chez les enfants « à problèmes », c’est ce que suggère cette étude de l’Université Virginia Commonwealth, publiée dans la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Research. C’est une toute nouvelle approche des problèmes liés à l’alcool basée sur le principe, qu’à l’adolescence, âge des premières expérimentations, l’individu est déjà riche d’une personnalité et d’expériences de vie accumulées au cours de la première décennie de la vie. Mais ce n’est pas une science exacte, précisent les auteurs.

Cette étude a donc évalué l'impact de la personnalité de l'enfant sur sa consommation d'alcool plus tard dans la vie et réussit à démontrer qu'à partir du tempérament d'un enfant à l'âge de 5 ans, on peut globalement prédire quel sera son comportement avec l'alcool à 15 ans passés (Voir consommation moyenne ci-contre). «La plupart des scientifiques qui étudient la consommation et l'addiction à l'alcool commencent à étudier les comportements à l'adolescence, à l'époque de l'expérimentation », explique Danielle Dick, professeur agrégé de psychiatrie, de psychologie et de génétique humaine et moléculaire à l'Université Virginia Commonwealth. Mais ici, le choix a été de partir des premières années de vie et des données de la cohorte ALSPAC (Avon Longitudinal Study of Parents and Children), portant sur 6.504 garçons et 6.143 filles suivis de l'âge de 6 mois à 6 ans. Les caractéristiques de leur personnalité ont été évaluées à 6 reprises durant le suivi et la consommation d'alcool à l'âge de 15 ans et demi.


La plupart des facteurs risque et protection contre l'alcool prennent leurs racines dans la petite enfance :

· L'évaluation du tempérament des enfants montre que la personnalité avant l'âge de cinq ans prédit la consommation d'alcool à l'adolescence et même après ajustement avec les facteurs socio démographiques et les problèmes d'alcool des parents.

· Certains troubles émotionnels et du comportement, en particulier les difficultés de communication sociale, qui émergent avant 5 ans, prédisent, de manière significative, une consommation problématique à l'adolescence.

Il n'y a pas que les enfants « à problèmes » : Cette étude originale non seulement confirme que des différences de personnalité apparaissent très tôt dans la vie mais aussi qu'elles vont orienter les fondements biologiques de la personnalité et des comportements à l'âge adulte. Ses résultats sont cohérents avec l'idée que l'alcool et son expérimentation, à l'adolescence, relèvent du Social. Cependant l'auteur, de manière tout à fait pragmatique, conclut : « Il n'y a pas que les enfants à problèmes qui s'impliquent dans la consommation d'alcool. Les enfants très sociables aussi et les parents doivent en être conscients ».

Source: Alcoholism: Clinical & Experimental Research 10 JUL 2013 DOI: 10.1111/acer.12206 Adolescent Alcohol Use is Predicted by Childhood Temperament Factors Before Age Five, with Mediation through Personality and Peers (Visuel@ Health Behaviour in School-aged Children- HBSC)

Accéder aux dernières actualités sur l'Alcool

Lire aussi : ALCOOL: Pourquoi les parents doivent montrer l'exemple

Autres actualités sur le même thème

Pages