Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: La perte auditive prédictive de déclin cognitif chez le patient âgé

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 2 jours
JAMA Internal Medicine

La perte auditive associée à un déclin cognitif accéléré et au développement de troubles cognitifs dans cette étude, publiée dans l’édition du 21 janvier de la revue JAMA Internal Medicine. Un indicateur qui incite à la surveillance de l’audition chez les personnes âgées.

La perte auditive n'est traitée que chez 80% environ des personnes âgées touchées et son développement insidieux peut entraîner un isolement social, déjà lié par de nombreuses études à la dépression et à un risque accru de décès prématuré. Le sentiment de solitude pourrait ainsi jusqu'à doubler le risque de démence. Cette « nouvelle » association avec le risque de maladie d'Alzheimer doit donc inciter à contrôler son audition. Alors que la prévalence de la démence pourrait doubler tous les 20 ans en raison du vieillissement de la population, les chercheurs tentent d'identifier tous les facteurs et les voies conduisant au déclin cognitif et à la démence chez les personnes âgées. C'est le cas du Pr Frank R. Lin, du Centre Johns Hopkins sur le vieillissement et la santé, qui travaille sur le sujet depuis de longues années et avait déjà publié les résultats préliminaires de cette étude en 2011 dans la revue JAMA Neurology (2). Alors, sur 639 personnes âgées de 36 à 90 ans suivies pendant près de 12 ans, le Dr Frank R. Lin montrait déjà une relation directe entre le degré de perte auditive et le risque de développer plus tard une démence ou la maladie d'Alzheimer. Pour chaque perte de 10 décibels, le risque de démence à 12 ans augmente d'environ 20% parmi les participants (Voir courbe ci-contre).


Ses nouvelles conclusions (1) portent sur 1.984 adultes âgés en moyenne de 77 ans, participant à une étude observationnelle débutée en 1997. Par rapport aux personnes ayant une audition normale, les personnes ayant une perte auditive au départ de l'étude, soit 1.162, montrent,

· des taux annuels de déclin dans les résultats des tests qui mesurent la fonction cognitive globale et la fonction exécutive respectivement de 41% et 32 ​% plus élevés,

· sur une durée de 6 ans, un risque accru de 24% de développement de troubles cognitifs.

Des résultats qui confirment que la perte auditive est indépendamment associée au déclin cognitif et à un développement des troubles cognitifs chez les personnes âgées. Avec, de plus, une ampleur significative, puisque les personnes âgées souffrant de perte auditive ont une accélération du déclin cognitif supérieure de 30 à 40%. La relation entre la perte auditive et la démence persistent même après prise en compte des autres facteurs de maladie cognitive, comme l'hypertension, le diabète et le tabagisme.

L'auteur invoque 2 explications, l'importance des ressources que doit consacrer le cerveau au déchiffrage de mots qu'il n'entend pas bien, au détriment des autres fonctions du cerveau et, bien entendu, les effets de l'isolement social. L'isolement social est lié à une augmentation de l'inflammation dans tout le corps, rappelle l'auteur, qui à son tour peut entraîner des troubles liés à l'âge comme les maladies cardiaques et la démence.

Sources: JAMA Intern Med. online January 21, 2013 doi:10.1001/jamainternmed.2013.1583 Hearing Loss May Be Related to Cognitive Decline in Older Adults

(2) JAMA Neurology February 14, 2011 doi:10.1001/archneurol.2010.362 Hearing Loss and Incident Dementia

Autres actualités sur le même thème

Pages