Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: Un écran, un papier, un stylo, le test SAGE montre son efficacité

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 3 jours
Journal of Neuropsychiatry and Clinical Neurosciences

Un ordi, un stylo, du papier, la possibilité de le faire en groupe, ce test « SAGE » de détection des troubles cognitifs ne demande que 3 fois rien. Pourtant, diagnostiquer précocement la maladie d’Alzheimer, avant même l’apparition des premiers symptômes est un enjeu crucial et de nombreuses recherches ouvrent aujourd’hui cette possibilité avec des techniques bien plus complexes et coûteuses, comme l’IRM ou l’analyse du liquide céphalo-rachidien. Or cette étude, de l’Université de l’Ohio confirme l’efficacité de ce test préliminaire, sur papier, à faire la maison. Selon les conclusions, publiées dans le Journal of Neuropsychiatry and Clinical Neurosciences ce premier « home test » permettrait bien de repérer, dans 80% des cas, les premiers signes de déclin cognitifs.

Développé par des chercheurs du Wexner Medical Center de l'Université Ohio State, il s'agit d'un test auto-administré, dit « géro-cognitif », qui prend moins de 15 minutes à réaliser et qui, selon ses auteurs, est tout à fait fiable pour évaluer les capacités cognitives. Ici, leurs résultats confirment en effet la faisabilité et l'efficacité de ce nouvel outil de dépistage préliminaire.


Les chercheurs ont demandé à 1.047 patients, âgés de 50 ans ou plus d'effectuer ce test SAGE (Self-Administered Gerocognitive Examination) de détection et d'évaluation de la perte de mémoire ou de démence cognitive précoce. Le test couvre l'orientation spatio-temporelle (mois + jour + année), le langage (fluidité verbale + image et dénomination), le raisonnement et le calcul (abstraction + calcul), les capacités visuo-spatiales (construction en D + dessin d'horloge), les fonctions exécutives (résolution de problèmes) et la capacité de mémoire. Dans le cadre de cette étude, 28% des participants ont été identifiés comme présentant bien des troubles cognitifs.

Les chercheurs ont communiqué aux participants leur score et les participants ont été invités à montrer à leur médecin leurs résultats pour d'éventuelles évaluations complémentaires.

Le test peut être fait à la maison par les patients, qui pourront ensuite partager leurs résultats avec leurs médecins pour faciliter l'identification des premiers symptômes de troubles cognitifs. Souvent, ajoute-t-il, les médecins peuvent passer, lors d'une simple constatation, à côté des symptômes subtils et, bien évidemment rapprocher le moment du diagnostic permet de commencer la thérapie beaucoup plus tôt.

Un outil de mesure fiable de l'évolution de la cognition : Certes, le test ne diagnostique pas à proprement parler la maladie d'Alzheimer mais donne une indication de base, précieuse, aux médecins sur l'état de la fonction cognitive du patient ce qui peut inciter à une surveillance rapprochée dans les années qui suivent. Effectuer périodiquement le test permet ainsi de suivre l'évolution des fonctions cognitives au fil du temps et d'identifier s'il y a dégradation et nécessité d'intervention.

Car 4 personnes sur 5 à problèmes cognitifs sont détectées par le test vs 95% des personnes sans problèmes cognitifs obtiennent des scores normaux au test.

Modifier le calendrier de détection et de prise en charge de la maladie c'est l'ambition des chercheurs qui espèrent que ces résultats conduiront à une utilisation plus large de ce type de tests.

Source: Journal of Neuropsychiatry and Clinical Neurosciences January 13, 2014 doi:10.1176/appi.neuropsych.13060145 Community Cognitive Screening Using the Self-Administered Gerocognitive Examination (SAGE) (Visuel et vidéo@ Ohio State University Wexner Medical Center)

Lire aussi : ALZHEIMER: IRM et tests permettent de prédire le risque à 2 ans –

ALZHEIMER: Le risque génétique détectable chez le nourrisson? –

Accéder aux dernières actualités sur la Maladie d'Alzheimer

ALZHEIMER: 10 ans avant, l'ADN mitochondrial signe la maladie

Diagnostic d'ALZHEIMER: Une signature de la maladie dans le sang -

Autres actualités sur le même thème

Pages