Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTIDÉPRESSEURS: Nous empêchent-ils de vaincre nos peurs?

Actualité publiée il y a 6 années 4 mois 1 semaine
Biological Psychiatry

Les antidépresseurs pourraient bien altérer une forme d'apprentissage nécessaire pour venir à bout de ses peurs et apprendre à les contrôler. Cette recherche de l'Université de New York, menée sur l’animal et publiée dans Biological Psychiatry suggère ainsi que certains inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), une classe d'antidépresseurs largement utilisés pour traiter la dépression et les troubles anxieux pourraient, à long terme, désamorcer ce processus protecteur.


Les effets des ISRS sur l'apprentissage et la mémoire restent encore mal compris. Ici, Nesha Burghardt, de l'Université de New York démontre qu'un traitement par ISRS (citalopram) va altérer le conditionnement de la peur à long terme, du moins chez l'animal. Son équipe a testé les effets de cet antidépresseur sur l'apprentissage de la peur chez les rats, c'est-à-dire le fait d'apprendre qu'un stimulus n'est pas forcément lié à un événement stressant. Ce modèle d'apprentissage de la peur implique une zone du cerveau, l'amygdale qui joue un rôle important dans le traitement de la mémoire et de l'émotion. Les chercheurs constatent qu'à long terme, les ISRS compromettent cet apprentissage d'extinction de la peur.

Des effets contraires aux effets bénéfiques recherchés avec les ISRS pourraient bien être induits, à long terme, par ces médicaments. Ces résultats confirment de précédentes études démontrant que ce type de traitement peut nuire à cet apprentissage médié par l'amygdale voire entraver le processus de résilience à l'impact du stress post-traumatique qui se produit naturellement à terme.

Les auteurs suggèrent également un mécanisme pour expliquer cet effet, et rapportent que les antidépresseurs diminuent les niveaux d'une protéine (NR2B) dans l'amygdale liée à un gène (NMDA) déjà impliqué dans l'apprentissage de la peur.

Alors que les antidépresseurs jouent un rôle important dans le traitement des troubles dépressifs et anxieux, comprendre les limites voire les effets inverses possibles de ces médicaments est primordial.

Source: Biological Psychiatry doi: 10.1016/j.biopsych.2012.10.012 June 1, 2013 Chronic Antidepressant Treatment Impairs the Acquisition of Fear Extinction (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur les Antidépresseurs

Autres actualités sur le même thème