Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE: Identification du premier facteur génétique de pronostic

Actualité publiée il y a 6 années 3 mois 2 semaines
Journal of Clinical Oncology

Des chercheurs du Centre national de recherche en Oncologie espagnol (CNIO) viennent d’identifier des mutations héréditaires dans le gène BRCA2 qui prédisposent les patients atteints de cancer de la prostate à un risque accru de métastases et à un pronostic dégradé. Ces résultats publiés dans le Journal of Clinical Oncology vont permettre aux cliniciens de répondre à la difficulté d'identifier les patients chez qui la maladie peut être mortelle, alors que la majorité des patients atteints de cancer de la prostate ont un excellent pronostic.

Les patients atteints de cancer de la prostate et des mutations héréditaires dans le gène BRCA2 ont un plus mauvais pronostic et des taux de survie inférieurs, explique David Olmos, chef du Service Cancer de la prostate et tumeurs génito-urinaires du CNIO.


Afin d'identifier des marqueurs génétiques de l'évolution de la maladie, son équipe a examiné 61 patients atteints de cancer de la prostate, également porteurs de mutations dans le gène BRCA2, un gène qui supprime les tumeurs et protège l'ADN, 18 patients présentant des mutations du gène BRCA1 (même fonction) et 1.940 patients sans mutations dans ces deux gènes. L'analyse montre que,

· les patients porteurs de mutations dans les gènes BRCA1 et BRCA2 sont à risque accru de cancer de la prostate avancé au moment du diagnostic, ainsi qu'à risque accru de métastases.

· Dans le sous-groupe de patients chez qui le cancer ne s'est pas encore propagé au moment du diagnostic, 23% des porteurs de mutations dans ces gènes développeront des métastases à 5 ans vs 7% des patients non porteurs de ces mutations.

· 5 ans après le diagnostic, 19% des porteurs de la mutation BRCA2 (et non BRCA1) sont décédés vs 4% des non-porteurs.

Le gène BRCA2 constitue ainsi un premier facteur génétique de pronostic pour le cancer de la prostate. Les normes actuelles de traitement pour ces patients porteurs sont jugées « insuffisantes » et doivent être remplacées par des directives de soin spécifiques, concluent les auteurs.

Source: Journal of Clinical Oncology doi: 10.1200/JCO.2012.43.1882 JCO April 8, 2013 Germline BRCA Mutations Are Associated With Higher Risk of Nodal Involvement, Distant Metastasis, and Poor Survival Outcomes in Prostate Cancer

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer de la Prostate

Autres actualités sur le même thème