Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: L'apprentissage du langage commence in utero

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 2 semaines
Acta Paediatrica

Des bébés « vieux » de seulement quelques heures, capables de faire la différence entre les sons de leur langue maternelle et une langue étrangère ? C’est que concluent ces scientifiques de l’Université de Washington dans la dernière édition de la revue Acta Paediatrica. Des conclusions qui suggèrent que l’apprentissage de la langue commence bien dans l'utérus, bien plus tôt qu'on ne le pensait. L’étude estime que les mécanismes sensoriels et d’écoute du cerveau sont déjà développés à 30 semaines de grossesse et que le bébé est déjà à l'écoute des paroles de sa mère durant les 10 dernières semaines de la grossesse et qu’à la naissance, on peut démontrer qu'il l’a bien entendue ! Patricia Kuhl, co-auteur et co-directeur de l'Institut pour l'apprentissage et des sciences du cerveau à l'Université de Washington explique que le fœtus va même plutôt se « verrouiller », pour cet apprentissage précoce, sur les voyelles du discours maternel.

Dès 30 semaines de grossesse : Alors que les études avaient déjà montré que les nouveau-nés sont prêts à apprendre et à commencer à faire la différence entre les différents sons de la langue dès les premiers mois de la vie, il n'y avait jusqu'à ce jour, aucune preuve d'un début d'apprentissage de la langue in utero. «C'est la première étude qui montre que fœtus, avant la naissance, fait l'apprentissage des sons à partir des paroles maternelles », explique Christine Moon, auteur principal de l'étude et professeur de psychologie à l'Université Pacific Lutheran (Washington). L'étude a porté sur 40 enfants, filles et garçons, 30 heures après leur naissance et a fait écouter aux « bébés » des sons de voyelles dans leur langue maternelle et dans les langues étrangères. L'attention des bébés pour les différents sons était mesurée par le temps de succion d'une tétine -qui était branchée sur un ordinateur. Une succion plus longue indique un son non familier, un temps de succion plus court montre qu'il y a déjà eu apprentissage et que le son est déjà familier au bébé. Les chercheurs concluent, au vu de ces résultats, que les bébés ont une faculté d'apprentissage in utero et à la petite enfance toute particulière, que les adultes n'ont plus, et confirment que la mère a un rôle très privilégié à jouer dans cet apprentissage, ici du langage.

Autres actualités sur le même thème

Pages