Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: Fumer augmente le risque de cardiopathie congénitale du bébé

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 3 jours
PAS- Pediatric Academic Societies

L’exposition in utero au tabagisme passif est définitivement associée à un risque accru d’anomalies cardiaques congénitales, avec cette étude de l’Université de Washington. Ces nouvelles données, présentées à la Réunion annuelle des Pediatric Academic Societies (PAS) sont valables pour le tabagisme mais aussi pour la consommation d’alcool et variables selon l’âge de la mère.

Le tabagisme pendant la grossesse a déjà associé à de nombreuses anomalies congénitales comme que les fentes labiales et palatines ou autres absences ou déformations physiques. Un examen de la littérature, mené en 2011 par des chercheurs de l'University College de Londres avait déjà associé le tabagisme durant la grossesse à un risque d'anomalies congénitales accru de 9 à 50% selon les anomalies considérées.


Ici, les chercheurs ont analysé les données des certificats de naissance et des dossiers de sortie de 14.128 enfants nés avec malformations cardiaques de 1989 à 2011 et de 62.274 enfants témoins sans malformations cardiaques nés la même année à l'hôpital de l'État de Washington. En comparant les données de statut et de consommation tabagiques des mères, ils montrent que,

· environ 10% des femmes qui accouchent déclarent avoir fumé pendant leur grossesse,

· les enfants atteints de malformations cardiaques sont plus susceptibles d'être nés de mères qui ont fumé,

· le risque est le plus élevé de mères fumant beaucoup,

· si les femmes de 35 ans et plus sont moins susceptibles de fumer pendant la grossesse, le risque est le plus élevé de mères plus âgées,

· ainsi, les nouveau-nés de mères fumeuses ont un risque accru de 50 à 70% d'anomalies valvulaire et vasculaires et de circulation du sang vers les poumons (valve pulmonaire et artères pulmonaires) et accru de 20% de communication inter-auriculaire.

Des anomalies cardiaques qui majoritairement nécessiteront une chirurgie.

Selon les auteurs, le tabagisme maternel du premier trimestre pourrait expliquer 1 à 2% de l'ensemble des malformations cardiaques.

L'auteur principal, Patrick M. Sullivan, clinicien en cardiologie pédiatrique à l'Hôpital pour Enfants de Seattle, témoigne : « Je vois ces enfants subir de longues hospitalisations et souffrir de graves complications à long terme, avec, la plupart du temps, une absence d'explication à la malformation cardiaque (…) Cette étude est l'occasion d'alerter sur un facteur majeur mais évitable de malformations cardiaques congénitales ».

Source: American Academy of Pediatrics Risk of Congenital Heart Defects in the Offspring of Mothers Who Smoke Cigarettes During Pregnancy: A Population-Based Case-Control Study of Washington State Birth Certificates and Hospital Discharge Data from 1989-2011 (Visuel CDC)

Lire aussi: ANOMALIES CONGÉNITALES: En France, elles touchent plus de 3% des naissances

TABAGISME durant la GROSSESSE: Risque accru de 50% d'anomalies congénitales -

Autres actualités sur le même thème