Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: L'exposition au pollen accroît de 35% le risque d'asthme de l'enfant

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 4 jours
Allergy, Asthma & Clinical Immunology

L'exposition d'une femme enceinte à des niveaux élevés de pollen en fin de grossesse augmente le risque d'asthme précoce chez son enfant, selon cette étude menée sur 110.000 femmes enceintes, par des chercheurs de l'Université d'Umea (Suède) et publiée dans l’édition de janvier de la revue Allergy, Asthma & Clinical Immunology.

L'association entre la naissance au cours du printemps et un risque accru d'allergies a déjà été suggérée mais peu d'études ont examiné le lien entre les niveaux de pollens réels avant et après la naissance et le risque d'allergie chez l'enfant. Cette étude de l'Université d'Umea a porté sur 110.000 grossesses entre 1988 et 1995 et montre que des niveaux élevés d'exposition au pollen au cours des 12 dernières semaines de grossesse entraîne une augmentation significative du risque d'hospitalisation pour des symptômes d'asthme durant la première année de la vie d'un enfant. Même après ajustement avec d'autres facteurs comme le tabagisme maternel ou même la saison de naissance : Ainsi, · sur 110.381 enfants, 940 (9/1.000) ont été hospitalisés pour symptômes d'asthme dans l'année suivant leur naissance. · L'exposition à des niveaux élevés de pollen au cours des 12 dernières semaines de grossesse est associée à un risque accru de 35% hospitalisation pour symptômes d'asthme (OR ajusté = 1,35, IC 95% de 1,07 à 1,71). · L'exposition à des niveaux élevés de pollen dans les 3 premiers mois de la vie est en revanche associée à un risque réduit (OR : 0,76, IC : 95% de 0,59 à 0,98), mais seulement chez les enfants de mères fumeuses.


Les auteurs suggèrent plusieurs explications : Une exposition soutenue au pollen chez des femmes enceintes souffrant d'allergies polliniques peut entraîner des réactions allergiques qui peuvent également affecter l'environnement de l'enfant à naître et le développement de son système immunitaire. Il est également possible que les femmes enceintes allergiques au pollen souffrent de complications et donnent naissance plus tôt ce qui augmente le risque de troubles respiratoires chez l'enfant.

Source: Allergy, Asthma & Clinical Immunology 2012, doi:10.1186/1710-1492-8-17 Pollen exposure in pregnancy and infancy and risk of asthma hospitalisation - a register based cohort study

Accéder aux dernières actualités sur l'Asthme

Accéder au Dossier Asthme et rhinite allergique. Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème

Pages