Vous recherchez une actualité
Actualités

La VITAMINE E, vitamine de la mémoire et de la mémorisation?

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 2 semaines
Experimental Gerontology

Plusieurs formes de vitamine E pourraient contribuer à protéger contre les troubles de la mémoire, selon cette étude de l’Université de Finlande orientale qui montre que les personnes âgées ayant des niveaux de vitamine E sérique élevés sont moins susceptibles de souffrir de troubles cognitifs, qu’en cas de niveaux inférieurs. Des conclusions publiées dans la revue Experimental Gerontology qui ajoutent aux preuves des effets de la vitamine E sur la cognition.

Connue pour ses propriétés anti-oxydantes, la vitamine E nécessaire à l'organisme peut être apportée par une alimentation équilibrée, sans avoir besoin de recourir à des suppléments de vitamine E. La quantité de vitamine E requise est de 4 mg par jour pour les hommes et 3mg pour les femmes. Selon ces chercheurs finlandais, ses diverses formes pourraient aussi jouer un rôle dans les processus de mémorisation. Car jusqu'ici, la plupart des études sur les effets de la vitamine E et la mémoire ont porté sur une forme en particulier (α –tocophérol) généralement présente dans les suppléments.


La « famille » vitamine E protège la mémoire : L'étude a suivi, durant 8 ans, 140 personnes, âgées de plus de 65 ans et sans troubles de la mémoire au début de l'étude. Au cours du suivi, les chercheurs constatent que des niveaux sériques plus élevés de vitamine E mais aussi des différentes formes de vitamine E (γ -tocophérol, lβ -tocotriénol et tocotriénols) semblent avoir un effet protecteur contre les troubles de la mémoire. Les résultats montrent que l'ensemble de la famille de la vitamine E joue un rôle dans les processus de mémorisation.

Rappelons cette toute récente étude du Minneapolis VA Health Care System (Minnesota) publiée dans le JAMA qui démontrait que l'utilisation de la vitamine E chez les patients présentant une forme légère à modérée de la maladie d'Alzheimer permet de ralentir, l'équivalent de 6 mois environ, le déclin fonctionnel.

Source: Experimental Gerontology December 2013 doi.org/10.1016/j.exger.2013.09.006 Serum levels of vitamin E forms and risk of cognitive impairment in a Finnish cohort of older adults (Visuel Fotolia)

Accéder aux dernières actualités sur la Vitamine E

Lire aussi : ALZHEIMER: La vitamine E retarde de 6 mois le déclin fonctionnel -

Autres actualités sur le même thème