Vous recherchez une actualité
Actualités

Le CLONAGE pour transformer des cellules de peau en cellules souches embryonnaires

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 1 semaine
Cell

Parvenir à reprogrammer des cellules de peau humaine en cellules souches embryonnaires, mais sans avoir recours à l'utilisation d'embryons fécondés, c’est la prouesse réalisée par ces scientifiques de l’Oregon Health & Science University (OHSU) grâce à une technique dérivée du clonage. La recherche publiée dans l’édition du 15 mai de la revue Cell ouvre une nouvelle voie aux thérapies par cellules souches qui permettent de remplacer les cellules endommagées par une lésion ou une maladie.

De nombreuses recherches sont en cours pour traiter par thérapie cellulaire de nombreuses maladies comme la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la maladie cardiaque et des lésions de la moelle épinière. Mais pouvoir produire suffisamment de cellules souches embryonnaires capables de se transformer en n'importe quel autre type de cellule dans le corps reste un défi. Le Pr Shoukhrat Mitalipov, auteur principal de la recherche, avait déjà réussi à transformer des cellules de peau de singe en cellules souches embryonnaires en 2007.


Une technique de clonage : Son équipe a utilisé une technique inspirée d'une méthode couramment utilisée appelée transfert nucléaire de cellule somatique ou SCNT (Somatic Cell Nuclear Transfer), la même technique que celle utilisée pour la brebis Dolly, en 1996. Il s'agit de transplanter le noyau d'une cellule, contenant l'ADN d'un individu, dans un ovule dont on a retiré le matériel génétique. L'ovule non fécondé se développe alors et produit des cellules souches.

Ici, les auteurs expliquent que les cellules souches obtenues par cette technique ont la capacité de se convertir en cellules spécialisées, comme des cellules souches embryonnaires normales. Si générées à partir du matériel génétique d'un patient, il n'y aurait alors aucun souci du rejet de greffe. Autre avantage, la technique ne nécessite pas l'utilisation d'embryons fécondés.

Mais un clonage « limité » : En effet, si la technique est applicable au clonage de cellules souches, ou clonage thérapeutique, la même méthode ne pourrait probablement pas, expliquent les auteurs, produire des clones humains ou clonage reproductif. Plusieurs tentatives sur le singe par transfert nucléaire de cellules somatiques n'ont jamais réussi à produire des clones de singe. Ce serait sans doute le cas avec les humains, en particulier en raison de la fragilité des cellules humaines. Il s'agit donc bien de générer des cellules souches pour traiter certaines maladies et les auteurs écartent aujourd'hui l'utilisation de leurs résultats pour le clonage reproductif humain.

Source: Cell 15 May 2013 DOI: 10.1016/j.cell.2013.05.006 Human Embryonic Stem Cells Derived by Somatic Cell Nuclear Transfer (Visuel cellules de blastocyste@OHSU)

Accéder aux dernières actualités en Médecine régénérative et sur les cellules souches

Autres actualités sur le même thème

Pages