Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ: L'inactivité, le grand fléau sanitaire

Actualité publiée il y a 8 années 10 mois 3 jours
The Lancet
Maladies cardiaques, cancer, diabète, obésité, plus de 5,3 millions de personnes meurent chaque année dans le monde en raison de leur absence de pratique d’activité physique.

Maladies cardiaques, cancer, diabète, obésité, plus de 5,3 millions de personnes meurent chaque année dans le monde en raison de leur absence de pratique d’activité physique. C’est plus que le nombre de décès liés à la cigarette. Dans le monde, un adulte sur 3 est inactif c’est-à-dire ne pratique aucune activité physique. Les niveaux d’activité étudiés à la loupe dans 122 pays, par âge et par niveau de revenu, c’est ce que propose cette édition spéciale de la revue britannique The Lancet, du 18 juillet, à quelques jours des Jeux olympiques de 2012, de Londres. Montrer que le sport est bénéfique à la santé, apporter des données aux décideurs politiques, et rappeler que l’inactivité ou la sédentarité est maîtresse de tous les maux.

 

Tout d'abord, cette analyse du fardeau sanitaire lié à l'inactivité et de son impact sur l'espérance de vie, signée par des chercheurs du Brigham and Women's Hospital, de la Harvard Medical School (Boston) ou encore des CDC, montre que l'inactivité se classe actuellement parmi les principaux facteurs de décès, après l'hypertension artérielle, le tabagisme et un cholestérol élevé. L'étude estime que 6% des maladies cardiaques, 7% des cas de diabète de type 2 et environ 10% des cancers du côlon et du sein, sont liés au manque ou à l'insuffisance d'activité. Rester assis trop longtemps a des conséquences néfastes pour la santé, rappelle, encore une fois, cette étude. L'activité physique, rappellent les auteurs, permet d'améliorer naturellement le taux de glycémie, le taux de cholestérol sanguin et les triglycérides. En bref, l'inactivité joue un rôle dans presque toutes les maladies chroniques.

Un adulte sur 3 est « totalement inactif ». Une équipe internationale dont des chercheurs de Stanford et Cambridge décrivent les niveaux d'activité physique à travers le monde pour les adultes (15 ans ou plus) sur 122 pays et pour les adolescents (13-15-ans) de 105 pays. Conclusions,

 

· dans le monde, en moyenne, 31,1% (IC : 95% de 30,9 à 31,2) des adultes sont physiquement inactifs.

· Ainsi, 1 adulte sur 3 et 4 adolescents sur 5 ne pratiquent pas le niveau d'activité physique recommandé soit 150 minutes d'activité modérée par semaine pour un adulte et une heure d'activité modérée chaque jour pour un ado.

· Les groupes les moins inactifs sont en Asie du Sud (taux d'inactivité de 17,0%), les plus inactifs, aux Etats-Unis et dans les pays méditerranéens (environ 43%).

· L'inactivité augmente avec l'âge, est plus élevée chez les femmes que chez les hommes, et augmente avec le revenu du pays. Ces chiffres sont encore plus élevés aux États-Unis. L'étude révèle ainsi que près de 41% des adultes en Amérique ne pratiquent pas assez d'activité physique.

· Les femmes de tous âges sont moins susceptibles que les hommes d'être actives physiquement,

· et, plus on vieillit, plus on reste longtemps assis…

 

Pourquoi sommes-nous si inactifs ? De nombreux facteurs responsables, voitures et autres moyens de transport, abandon progressif de la marche et du vélo -sauf en Chine où 20% des salariés vont au travail en vélo- , temps passé devant écran, assis : Ainsi, 42% d'entre nous restent assis dans la journée plus de 4 heures chaque jour. 70% des adolescents regardent plus de deux heures la télévision chaque jour….

 

Il existe pourtant des stratégies fondées sur des preuves pour promouvoir efficacement l'activité physique et les auteurs prônent ici une approche multisectorielle bien au-delà de la santé, pour améliorer les niveaux d'activité à travers le monde et réduire le fardeau des maladies non-transmissibles.

 

 

Source : The Lancet Early Online Publication, 18 July 2012 Series on physical activity et doi:10.1016/S0140-6736(12)60898-8 The pandemic of physical inactivity: global action for public health et doi:10.1016/S0140-6736(12)60646-1 Global physical activity levels: surveillance progress, pitfalls, and prospects (Visuel Fotolia, vignette The Lancet)

 

Accéder aux dernières actualités sur la Sédentarité

 

Lire aussi : SÉDENTARITÉ: Assis moins de 3 heures par jour, 2 années de vie en plus !

 

Autres actualités sur le même thème