Vous recherchez une actualité
Actualités

SPICE et cannabinoïdes synthétiques: Peuvent-ils entraîner l'AVC?

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 2 jours
Neurology

Appelé couramment spice or K2, cette « herbe synthétique », un mélange de composés chimiques et de plantes aux effets du cannabis puissance 10, vient d’être mise en cause pour ses effets cardiovasculaires par une équipe de neurologues de l’Université de Floride du Sud (USF). Cette étude de cas suggère en effet, sur 2 usagers frère et sœur, le lien entre l’accident vasculaire cérébral (AVC) et l’usage de cette herbe synthétique. Les conclusions, publiées dans la revue Neurology viennent ajouter le risque possible d’AVC aux effets déjà documentés de la substance.

Les cannabinoïdes synthétiques, comme le spice, sont des agonistes des récepteurs cannabinoïdes qui produisent des effets similaires à ceux du THC, le principal composant psychoactif du cannabis. Ces substances synthétiques sont souvent combinées avec d'autres produits à base de plantes et vendus sous les appellations de Spice, K2, ou encore Kronic. Les cannabinoïdes synthétiques présents dans le spice sont des mimétiques du THC, agissent sur ​​les mêmes récepteurs cannabinoïdes que le THC et produisent globalement des effets similaires à ceux produits par le cannabis, cependant, ils ont tendance à être beaucoup plus puissant que le THC de la plante naturelle du cannabis. Les effets sont La « bonne » humeur, la sensation de détente et une modification de certaines perceptions.


Parmi les effets secondaires connus, des effets cardiovasculaires: Certains effets secondaires négatifs sont déjà bien documentés, comme des vomissements, l'agitation, la confusion et les hallucinations et l'augmentation du rythme cardiaque, de la pression artérielle et la réduction du flux sanguin vers le cœur ou ischémie myocardique. Le dernier World Drug Report évoque le risque de crise cardiaque, en plus du risque de cancer lié aux composés chimiques de ces mélanges.

Un engouement pour ces nouvelles substances, chez les jeunes : Aux Etats-Unis, les cannabinoïdes synthétiques sont les substances les plus fréquemment rapportées, après le cannabis et tout particulièrement le spice. Ainsi, les données 2011 font état d'1 étudiant sur 15 consommant quotidiennement du cannabis vs, pour le spice ou « marijuana synthétique » environ 11,4% d'élèves du secondaire ayant rapporté son utilisation dans l'année.

Un cas « d'école » qui alerte sur le risque d'AVC: Cette étude a porté sur le cas de 2 jeunes frère et sœur en bonne santé, victimes d'un accident cérébral ischémique (interruption du flux sanguin au cerveau) juste après avoir fumé de l'herbe synthétique. Les chercheurs se sont d'abord demandé si une maladie génétique pouvait expliquer une prédisposition à l'AVC à un âge aussi jeune. Le Dr W. Scott Burgin, professeur de neurologie à l'USF, explique, qu'après examen approfondi, ces 2 patients avaient un système cardiovasculaire en bonne santé et suggère la relation possible entre la consommation de spice et la survenue de l'AVC.

Dans le même temps, différentes études commencent à rapporter un nombre croissant d'AVC, pouvant être liés à la consommation de cannabis (classique) ou de spice, ajoutent les auteurs. Avec cette étude de cas, les neurologues de l'USF appellent les médecins à prendre conscience de ces risques graves, comme la crise cardiaque et l'AVC qui émergent avec la consommation de nouvelles drogues et à ne pas hésiter à interroger les jeunes patients sur leur usage de drogues : « Soyez prêt à poser des questions aux patients jeunes sur leur usage de cannabis ou de spice », écrivent-ils.

Un éditorial dans la même revue appelle néanmoins à la prudence dans l'interprétation de cette analyse de cas, en précisant que de tels cas documentés d'AVC, lié au cannabis ou au spice, restent extrêmement rares et surtout en regard de l'utilisation aujourd'hui élargie de ces substances.

Autres actualités sur le même thème