Vous recherchez une actualité
Actualités

ANÉVRISME de l'AORTE: Le 29 mars, dépistage national gratuit, rapide et indolore!

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 1 semaine
SFMV

Pour la première fois en France, le 29 mars, à l’initiative de la Société Française de Médecine Vasculaire (SFMV) avec le soutien de la Société Française de Tabacologie (SFT), cette journée nationale de dépistage de l'anévrisme de l'aorte, Vésale, relayée par 70 centres volontaires. L'anévrisme de l'aorte abdominale tue chaque année autant que le cancer du sein chez la femme et le cancer de la prostate chez l'homme.

Pourquoi l'opération « Vésale » ? Andreas Vesalius (1514/1564), dit VESALE en français, décrivit le premier un anévrysme artériel.


Véritable enjeu de santé publique, la Société Française de Médecine Vasculaire (SFMV), présidée par le Dr Gilles Miserey, a décidé de s'investir dans le dépistage de l'anévrisme de l'aorte abdominale. L'examen, une échographie de l'abdomen, dure moins de 5 minutes. Ce dépistage est gratuit, non invasif, indolore et non irradiant. Il est essentiel car lorsqu'un anévrisme grossit, il peut se rompre et provoque alors, dans la plupart des cas, le décès de la personne. L'anévrisme de l'aorte abdominale tue chaque année autant que le cancer du sein chez la femme et le cancer de la prostate chez l'homme.

Les principaux facteurs de risque qui peuvent provoquer un anévrisme de l'aorte abdominale sont l'âge, le sexe masculin, le tabagisme et le terrain familial.

• La fréquence des anévrysmes de l'aorte abdominale augmente régulièrement avec l'âge (de 0,5% à 60 ans à 5% à 75 ans)

• L'homme est 5 à 10 fois plus souvent concerné que la femme

• Par rapport au non-fumeur, un long passé de tabagisme actif multiplie par 6 à 7 le risque d'avoir un anévrysme, un long passé de tabagisme stoppé le multiplie par 1,5 à 3,5

• Le risque d'être porteur d'un anévrisme de l'aorte abdominale augmente aussi avec l'existence d'anévrisme de l'aorte chez les proches parents (père, mère, frères et sœurs) et avec un passé d'hypertension artérielle.

Ce dépistage est conseillé à partir de 50 ans : L'anévrisme se développe en général après 50 ans, notamment pour les hommes et les femmes avec un ascendant direct (père, mère) porteur d'un anévrisme de l'aorte. Ce dépistage est également largement conseillé pour les hommes entre 60 et 75 ans, notamment fumeurs ou anciens fumeurs, et les femmes du même âge fumeuses et/ou hypertendues.

Il sera relayé par 70 centres de dépistage dans toute la France, au sein des mairies, des hôpitaux (CHU et CHG) et des cliniques. Les examens seront réalisés à titre bénévole par des médecins vasculaires membres de la SFMV. Les médecins généralistes seront informés et associés à cette opération en orientant leurs patients à risque vers un des centres.

Autres actualités sur le même thème

Pages