Vous recherchez une actualité
Actualités

AVANCÉES THÉRAPEUTIQUES 2010 : Cancers et maladies rares, les 2 grands domaines d'innovation

Actualité publiée il y a 10 années 8 mois 1 semaine
Leem

Les Entreprises du Médicaments publient leur 10è Bilan des avancées thérapeutiques de l’année, avec, pour 2010, deux domaines à l’honneur, la cancérologie et les maladies rares et 35 avancées thérapeutiques nouvelles. Ce progrès thérapeutique, mesuré par les ASMR (Amélioration du Service Médical Rendu) attribuées par la Commission de Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) est réel mais n'a pas retrouvé le niveau des années 2004 à 2007.

Instauré en 2001, le bilan des avancées thérapeutiques est un rendez-vous annuel des progrès réalisés par les industriels du médicament. Ce bilan fait l'inventaire des avancées thérapeutiques de l'année écoulée à partir des produits ayant obtenu une ASMR (Amélioration du Service Médical Rendu) allant de I à IV, attribuée par la Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS). 35 contributions à l'amélioration du service médical rendu ont été reconnues en 2010 contre 42 en 2009, 31 en 2008 mais 51 en 2007, 58 en 2006, 48 en 2005 et 52 en 2004.


En 2010, le Bilan des avancées fait état de

· 8 situations de progrès ont été identifiées en oncologie concernant des cancers fréquents (sein, cancer bronchique non à petites cellules, leucémie lymphoïde chronique) ou un peu plus rares (lymphome des cellules du manteau).

· 2 nouvelles procédures diagnostiques permettant d'améliorer le diagnostic et le traitement de certains cancers

· cinq nouveaux produits thérapeutiques pour les maladies rares,

· de nouveaux vaccins contre des maladies touchant plus spécifiquement les enfants.

· 8 nouvelles indications concernent spécifiquement les maladies pédiatriques

Ces dix dernières années, 455 situations thérapeutiques auront été améliorées, dont près du tiers correspondant à des améliorations majeures et importantes, un autre tiers à des améliorations modérées (ASMR III), un dernier tiers à des améliorations mineures. Ces 455 améliorations couvrent 22 champs de pathologies qui vont de la cancérologie/hématologie aux maladies rares en passant par l'antalgie, la diabétologie, la neurologie, l'urologie, la rhumatologie, la pneumologie, les maladies pédiatriques et les vaccins.

L'innovation est-elle en crise ? Le Leem explique par l'existence de plusieurs facteurs déterminants pour la recherche et sa reconnaissance tels que l'importance du taux d'échec, à la vigilance de plus en plus rigoureuse des agences en terme de sécurité, et aux exigences accrues, en terme de niveau de preuve et de quantité d'effet pour évaluer la valeur thérapeutique ajoutée, de la Commission de la Transparence qui font de l'innovation thérapeutique un défi toujours plus difficile. Mais,

« si l'on s'en tient aux faits, force est de constater que l'espérance de vie a régulièrement augmenté, en France, ces dernières décennies. »