Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE et SURPOIDS: Risque de retard de croissance pour l'Enfant?

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 2 semaines
Pediatrics

Les femmes enceintes en surpoids ou obèses s’exposent à de nombreux risques pour leur santé et celle de leur enfant à naître, dont un, rarement évoqué, le risque de retard de croissance et de développement de l’enfant. Ce constat, d’une étude de l’Université d’Iowa, publié dans l’édition du de la revue Pediatrics, montre en effet et contre toute attente, que les bébés de mères en surpoids ont pris moins de poids et de taille que les bébés de femmes de poids normal de la naissance à leur 3è mois. L’étude a comparé le poids et la taille des bébés nés de 97 mères dont 38 étaient en surpoids et obèses. Les chercheurs ont constaté que les bébés de mères en surpoids ont pris 11 g de moins que ceux nés de mères de poids normal à partir de 2 semaines et jusqu’à 3 mois. Mais non seulement les bébés de mères en surpoids prennent moins de poids et grandissent moins (-1,3 cm) durant leurs 3 premiers mois de vie mais, alors que la masse grasse est considérée comme cruciale pour le développement cérébral de l’enfant, ces bébés de mère en surpoids en ont pris moins que les bébés de mères de poids normal (soit 8,5g de moins).

« Ces enfants ne suivent pas une croissance normale». Katie Larson Ode, professeur en endocrinologie pédiatrique et auteur principal, ajoute : « Si nous sommes dans le vrai, cela implique que l'épidémie d'obésité est néfaste aux enfants alors qu'ils sont encore in utero et cela augmente l'importance de la traiter avant même la conception de l'enfant ».


Les 2 raisons de ce retard de croissance en début de vie, chez ce bébés de mères obèses, résident sur l'inflammation du système immunitaire en développement de l'enfant accompagné d'un détournement d'énergie qui, autrement, serait consacrée au développement du bébé et sur la façon dont les bébés grandissent dans l'utérus. Les auteurs font l'hypothèse que le bébé d'une mère en surpoids reçoit tellement d'acides gras libres de sa mère par l'intermédiaire de l'hormone de croissance appelé IGF-1, que la glande pituitaire du bébé ralentit sa propre production d'hormones de croissance. Et, lorsque le bébé est né, son hypophyse n'est pas suffisamment développée pour prendre la relève.

Et ensuite ? Selon les auteurs, ces enfants de mères en surpoids ou obèses, en général, rattrapent un poids normal à un moment donné mais malheureusement, ils gardent ensuite le risque, plus élevé, de prendre du poids rapidement à l'adolescence et de devenir en surpoids eux-mêmes. Les auteurs lancent donc ce message à leurs confrères : « Lorsque les pédiatres constatent un retard de croissance, ils supposent que l'enfant ne reçoit pas un apport alimentaire suffisant. Mais nous pensons que le bébé, en fait, « absorbe » beaucoup ». Des résultats qui restent à confirmer sur un plus grand nombre d'enfants.

Source: Pediatrics online 23 July 2012 doi:10.1016/j.jpeds.2012.06.001 “Decelerated early growth in infants of overweight and obese mothers" (Visuels Fotolia)

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Lire aussi :

GROSSESSE et SURPOIDS: Un régime pour la mère sans incidence sur le poids du bébé

GROSSESSE et SURPOIDS: Des conséquences à vie pour l'enfant


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages