Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉLANOME : A statut socio-économique élevé, diagnostic plus élévé

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 4 semaines
Archives of Dermatology

Le mélanome serait-il une maladie plus spécifique aux jeunes femmes aisées ? Car l'incidence du mélanome s’avère beaucoup plus élevée chez les jeunes femmes non-hispaniques blanches des catégories socio-économiques plus élevées que chez celles des catégories défavorisées. Associé à une forte exposition aux UV, un statut socio-économique favorisé about it à une incidence du mélanome, chez ces jeunes femmes blanches, augmentée de 73%. C’est la conclusion de l’étude publiée dans l’édition en ligne du 21 mars des Archives of Dermatology, l’une des revues du JAMA et qui pourra permettre de mieux cibler les stratégies de prévention contre le mélanôme.


Pour évaluer la relation entre l'incidence du mélanome, le statut socio-économique et l'exposition au rayonnement ultraviolet, le Dr Amelia K. Hausauer, BA, de l'Institut de prévention du cancer de Californie et de l'Université de Californie (San Francisco) a examiné les données du Registre du cancer de Californie et, en particulier, les diagnostics de mélanome de janvier 1988 à décembre 1992 puis jusqu'à décembre 2002.

Lors de l'examen de l'incidence du mélanome selon le statut socioéconomique,

· le diagnostic augmente au fil du temps dans tous les groupes, mais l'augmentation n'est significative que chez les jeunes femmes à statut socio-économique favorisé.

· L'augmentation du niveau socio-économique s'avère positivement corrélé avec un risque plus élevé de développer un mélanome.

· Des taux plus élevés d'exposition au rayonnement ultraviolet ont été associés à une incidence accrue de mélanome chez les jeunes femmes dans les deux plus hauts niveaux de statut socio-économique.

· Les femmes de statut socio-économique élevé et à niveau élevé d'exposition au rayonnement ultraviolet connaissent l'incidence du mélanome la plus élevée et de 73% supérieure à celle concernant les femmes de plus faible statut socio-économique.

«Comprendre la façon dont le statut socioéconomique et l'exposition au rayonnement ultraviolet peuvent influer sur l'incidence du mélanome est important pour la stratégie de prévention et d'éducation», concluent les auteurs. «Les interventions devraient désormais cibler les jeunes femmes ayant un statut socio-économique élevé, une forte exposition aux rayons ultraviolets.