Vous recherchez une actualité
Actualités

Santé de l'ENFANT: L'activité physique améliore aussi les résultats scolaires

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 2 semaines
Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine

Cette méta-analyse des études scientifiques précédentes confirme bien une relation positive entre la pratique d'une activité physique et la « performance » scolaire des enfants, selon cet article publié dans l’édition de Janvier des Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine. La pratique d’une activité physique pourrait même contribuer à améliorer les résultats scolaires d’un enfant. Derrière cette conclusion, de nombreux mécansmes biologiques sont évoqués. Une raison supplémentaire pour la pratique d’une activité physique chez l’Enfant.

Le Pr. Amika Singh, de la Vrije Universiteit University (Amsterdam) et ses collègues ont examiné les données sur la relation entre l'activité physique et les résultats scolaires. L'idée était de répondre à la question, faut-il augmenter le temps d'enseignement et de travail scolaire pour permettre aux enfants d'obtenir de meilleurs résultats scolaires, mais dans ce cas, les enfants disposent de moins de temps pour l'activité physique ?


Les auteurs ont retenu 10 études observationnelles et 4 études interventionnelles dont 12 menées aux États-Unis, 1 au Canada et 1 en Afrique du Sud. La taille des échantillons variait de 53 à environ 12.000 enfants participants âgés de 6 à 18 ans. Les durées de suivi allaient de 8 semaines à plus de 5 ans.

Cette synthèse apporte les preuves solides d'une relation positive et significative entre la pratique d'une activité physique et les performances scolaires. En particulier, 2 des études, de haute qualité suggèrent qu'être plus actif physiquement est positivement lié à une amélioration des résultats scolaires chez les enfants. Selon les auteurs, l'exercice contribue au développement des capacités cognitives, en augmentant la circulation sanguine et l'approvisionnement d'oxygène au cerveau, en augmentant les niveaux de noradrénaline et les endorphines, en diminuant le stress, en améliorant l'humeur et en augmentant les facteurs de croissance qui contribuent à créer de nouvelles cellules nerveuses et à maintenir la plasticité synaptique.

Mais comme relativement peu d'études de bonne qualité méthodologique ont exploré cette relation, les chercheurs recommandent de nouvelles études sur la relation dose-réponse entre activité physique et résultats scolaires, sur les mécanismes explicatifs et en utilisant des échelles de mesure fiables et valides, concluent les auteurs.

Source: Arch Pediatr Adolesc Med. 2012;166[1]:49:55 “Physical Activity and Performance at School: A Systematic Review of the Literature Including a Methodological Quality Assessment” (Vignette INSV -Visuel © .shock - Fotolia.com)

Lire aussi: ADOS : La FORME PHYSIQUE est associée à un Q.I. plus élevé -

Autres actualités sur le même thème