Vous recherchez une actualité
Actualités

AMIANTE: Protection et formation pour les personnels de l'AP-HP

Actualité publiée il y a 9 années 2 semaines 2 jours
AP-HP

Interdite depuis 1997, l’amiante avait jusque là été massivement utilisée, même dans les hôpitaux et cux de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP). Depuis 1995, l’AP-HP “fait la chasse” à l’amiante, suit les 132 personnes en maladies rofessionnelles liées à l'amiante et vient de débuter ses premières formations pour les personnels concernés.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'amiante est une fibre minérale naturelle massivement utilisée pendant plus d'un siècle, dans des milliers de produits à destination industrielle ou domestique, pour ses performances techniques remarquables associées à un faible coût. Le risque lié à l'amiante se caractérise par une exposition à des fibres en suspension dans l'air et susceptibles d'être inhalées en grande quantité, de façon prolongée, c'est-à-dire durant de nombreuses années.


Ainsi, en mars 2009, la Haute Autorité de Santé avait conclut (dans son rapport au gouvernement) que le risque de survenue de cancers liés à l'amiante environnemental non professionnel concerne essentiellement les personnes exposées à un niveau intermédiaire fort ou élevé d'amiante. Cependant, des expositions courtes mais répétées à l'amiante peuvent provoquer de graves maladies respiratoires. Ces maladies se déclarent en moyenne 20 à 40 ans après le début de l'exposition environnementale, définie comme une exposition à la pollution de l'air extérieur ou intérieur par des fibres d'amiante.

Dès 1996, l'AP-HP a procédé à l'inventaire de ses 3,5 millions de m2 de surface bâtie et depuis 1998, a adopté une démarche de protection de ses personnels. A l'AP-HP, depuis 1995, le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) suit à la fois suivi les personnels potentiellement exposés et la sécurisation des bâtiments. A ce jour, il n'existe plus d'amiante de classe 3 dans les flocages et faux plafonds dans les bâtiments de l'AP-HP.

Les professionnels de l'AP-HP ayant été potentiellement exposés ont été identifiés et placés sous surveillance renforcée. Le nombre de maladies professionnelles déclarées et reconnues s'établit à 132, informe l'AP-HP. Par ailleurs, l'AP-HP a mis en place une formation de prévention des risques liés à l'amiante destinée aux travailleurs concernés. Les premières sessions se sont tenues en juin dernier et se poursuivent…

Rappelons que selon l'OMS, plus de 107.000 personnes meurent chaque année d'un cancer du poumon lié à l'amiante ou d'asbestose.