Vous recherchez une actualité
Actualités

BIÈRE ou CAFÉ? Alcool et caféine peuvent modifier votre ADN

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 1 semaine
PLOS Genetics

Ces biologistes de l’Université de Tel Aviv (TAU) révèlent avec leur étude un effet surprenant de deux des boissons les plus couramment consommées, le café et la bière. Si le café « remonte » et la bière « endort », caféine et alcool pourraient également avoir un impact sur une partie de l'ADN, les télomères, liés au vieillissement et au cancer. Leurs conclusions présentées dans la revue PLoS Genetics, apportent une nouvelle preuve de l’impact « épigénétique » des facteurs environnementaux.

Les télomères sont ces « capuchons » de protection situés aux extrémités des chromosomes qui influent sur la rapidité avec laquelle les cellules vieillissent. A chaque nouvelle cellule, les chromosomes sont copiés dans la nouvelle cellule avec des télomères un peu plus courts. Finalement, les télomères deviennent trop courts, les cellules vieillissent et meurent. Seules les cellules fœtales et les cellules cancéreuses ont des mécanismes qui les protègent de l'apoptose. Ainsi, de nombreuses études ont déjà associé des télomères plus courts aux maladies liées au vieillissement et au cancer.


Le Pr Martin Kupiec et son équipe de l'Université de Tel Aviv montrent que ces 2 boissons peuvent aussi avoir des effets opposés sur le génome. Leur étude menée sur la levure constate que la caféine raccourcit les télomères et l'alcool les allonge. C'est une démonstration, certes au stade de la levure, de l'impact des facteurs environnementaux sur la longueur des télomères, mais aussi un nouvel éclairage sur le processus sous-jacent.

Le stress étant un facteur connu de « raccourcissement » des télomères, les chercheurs ont exposé des levures à un environnement riche en radicaux libres pour étudié les effets sur ​​la longueur des télomères mais ils constatent que leur longueur n'est pas modifiée. Puis ils ont exposé les cellules de levure à 12 autres facteurs de stress environnementaux. La plupart des facteurs de stress (changements de température et de pH, exposition à différents composés chimiques…) n'ont aucun effet sur ​​la longueur des télomères. Cependant,

· une faible concentration de caféine, comparable à celle d'un expresso, entraîne un raccourcissement significatif des télomères,

· l'exposition à une solution d'éthanol à 5 à 7% entraîne un allongement significatif des télomères.

Le café et la bière ont un impact sur notre ADN : Pour comprendre ces changements, les chercheurs ont scanné 6.000 souches de la levure, chacune avec un gène différent désactivé et procédé à des tests génétiques sur ces souches. Si, au total, environ 400 gènes s'avèrent interagir pour maintenir la longueur des télomères, 2 gènes, Rap1 et Rif1, sont identifiés comme les médiateurs majeurs des facteurs de stress environnementaux et de la longueur des télomères. On est loin de pouvoir décrypter l'ensemble des facteurs intervenant sur la longueur des télomères et le vieillissement ou le cancer, mais on sait déjà que le café et la bière ont un impact sur notre ADN.

Autres actualités sur le même thème