Vous recherchez une actualité
Actualités

NICOTINE: Même dose avec les cigarettes électroniques

Actualité publiée il y a 9 années 6 mois 1 semaine
European Respiratory Journal

A l’attention des autorités, des médecins et des consommateurs : La cigarette électronique peut délivrer autant de nicotine que les cigarettes de tabac classiques, titrent ces chercheurs suisses. Cette étude de l’Institut de médecine préventive de l’Université de Genève conclut en effet que les utilisateurs de cigarettes électroniques absorbent autant de nicotine que les fumeurs de cigarettes classiques. Ces résultats publiés dans l’édition du 1er novembre de L’European Respiratory Journal, sont d’autant plus importants que certains gouvernements dans de nombreux pays élaborent actuellement des réglementations sur la cigarette électronique.

La cigarette électronique reproduit la forme d'une cigarette classique. La partie "tabac" présente à son extrémité une diode simulant visuellement la combustion, et à l'autre extrémité une résistance qui plonge dans la partie "filtre". Des cartouches permettent de recharger la cartouche usagée. Lors de l'aspiration, la solution présente dans la cartouche s'échauffe et la vapeur produite est inhalée par l'utilisateur. Il s'agit d'agents humectants (propylène glycol ou glycérol), d'arômes (par exemple de tabac, de menthe ou de fruits) et…de nicotine. De nombreux fumeurs déclarent utiliser ces dispositifs pour arrêter de fumer ou remplacer les « véritables » cigarettes dans des lieux non-fumeurs.


L'étude menée par ces chercheurs de l'Université de Genève avec l'Université d'Auckland, a analysé les niveaux de cotinine, le produit de la dégradation de la nicotine par le foie, chez 30 utilisateurs de cigarettes électroniques. C'est la première étude portant sur des données de cotinine menée chez des utilisateurs expérimentés de cigarettes électroniques. Jusqu'ici, on ne disposait que de données de laboratoire chez des utilisateurs plutôt novices qui avaient testé la cigarette électronique brièvement avant leurs tests sanguins de nicotine. Ces précédentes données montraient que les utilisateurs novices n'absorbaient que peu ou pas de nicotine en comparaison des fumeurs classiques.

A l'encontre des résultats précédents: Ces cigarettes électroniques prétendaient apaiser l'addiction au tabac et diffuser peu de nicotine dans le sang. 2 études avaient ainsi déjà évalué l'administration de nicotine avec des dispositifs de marques différentes et ne montraient aucune augmentation de nicotine dans le sang.
Cette nouvelle étude va à l'encontre de ces premiers résultats. «Jusqu'à présent, des tests sanguins avaient été réalisés sur des utilisateurs novices qui découvraient la cigarette électronique en laboratoire et ne tiraient que quelques bouffées. Il en résultait une faible nocivité», explique Jean-François Etter, de l'Institut de médecine préventive de l'Université de Genève et auteur principal de l'étude.

En réalité, les utilisateurs expérimentés de e-cigarettes tirent 150 bouffées en moyenne par jour et sont, selon cette étude, exposés à la même dose de nicotine que les fumeurs classiques. Et la cigarette électronique contient deux fois plus de nicotine que les substituts nicotiniques. « Avec ces cigarettes électroniques, les fumeurs restent dépendants à la nicotine, mais ils ne sont plus exposés aux 4.000 autres substances toxiques du tabac», explique J.-F. Etter.

Cette nouvelle recherche montre donc que les utilisateurs expérimentés, tous d'ailleurs, ex-fumeurs, en situation de vie réelle, absorbent en fait une dose de nicotine comparable à celle absorbée par les fumeurs de tabac. En France, rappelons que l'Afssaps recommande de ne pas consommer ce type de produit et rappelle qu'aucune cigarette électronique ne dispose d'une autorisation de mise sur le marché (AMM).

Autres actualités sur le même thème