Vous recherchez une actualité
Actualités

VITAMINES: Quand l'augmentation du risque de décès est à la clé

Actualité publiée il y a 8 années 10 mois 4 jours
Archives of Internal Medicine

Ces chercheurs de l'Université de Finlande et de l'Ecole de Santé Publique à l'Université du Minnesota (Minneapolis) constatent, à l’issue de cette étude auprès de près de 40.000 femmes âgées, que la prise de suppléments vitaminiques et minéraux peut accroître le risque de décès de 3 à 18%. Des résultats publiés dans l’édition du 18 octobre des Archives of Internal Medicine qui rappellent que rien ne vaut, si possible, une nutrition équilibrée.

Le Pr. Jaakko Mursu et ses collègues ont évalué l'utilisation de suppléments vitaminiques et minéraux en relation avec la mortalité de 38.772 femmes âgées participant à une étude sur la santé des femmes en Iowa. La moyenne d'âge des participantes était de 61,6 ans au départ de l'étude, en 1986. La prise de suppléments a été auto-déclarée en 1986, 1997 et 2004. En décembre 2008, 15.594 décès (40,2%) étaient recensés. Les auteurs constatent que, · la prise de multivitamines (HR : 1,06, IC : 95% de 1,02 à 1,10) augmente le risque de décès de 2,4%, la prise de vitamine B6 (HR : 1,10 IC : 95% de 1,01 à 1,21) augmente le risque de décès de 4,1%, · la prise d''acide folique (HR : 1,15 IC : 95% de 1,00 à 1,32) augmente le risque de décès de 5,9%, · la prise de fer (HR:1,10 IC : 95% de 1,03 à 01,17) augmente le risque de décès de 3,9%, · la prise de magnésium (HR : 1,08 IC : 95% de 1,01 à 01.15) augmente le risque de décès de 3,6%, la prise de zinc (HR : 1,08 IC : 95% de 01,01 à 01,15) augmente le risque de décès de 3,0%, · la prise de cuivre (HR : 1,45 IC : 95% de 1,20 à 1,75) augmente le risque de décès de 18,0%. Toutes ces prises de suppléments sont donc associées à un risque accru de décès allant de 3 à 18%, par rapport à la non-utilisation de ces suppléments. Seule la prise de calcium s'avère bénéfique sur le risque de décès (HR : 0,91 IC : 95% de 0.88 à 0.94) soit une réduction du risque de 3,8%. Les auteurs concluent donc que plusieurs vitamines et minéraux couramment utilisés sont associés à un risque de mortalité augmenté. En particulier avec le fer. Or l'utilisation de suppléments alimentaires a considérablement augmenté chez les femmes, en particulier après la ménopause. Environ 85% des femmes aux Etats-Unis déclarent ainsi avoir pris au moins 1 de ces produits au cours de l'année. Chez les femmes âgées de 55 à 66 ans, 27% déclarent, dans un récent sondage, avoir utilisé 4 ou plus de ces suppléments. Source: Archives of Internal Medecine 2011;171(18):1625-1633. doi:10.1001/archinternmed.2011.445 « Dietary Supplements and Mortality Rate in Older Women” (Visuel © Unclesam - Fotolia.com) Accéder aux dernières actualités sur les Vitamines

Autres actualités sur le même thème